Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 juillet 2011 6 23 /07 /juillet /2011 13:33

Histoire d’en finir avec la saison 2010/2011 de l’Opéra de Paris, voici un rapide retour sur la représentation du 12 juillet dernier.

 

Tout l’intérêt de cette représentation résidait dans sa nouvelle Garance, Ludmila Pagliero. J’avais manqué la première danseuse dans ses rôles titres toute l’année et était donc bien curieuse de la découvrir.

 

Copie-de-P1040012.JPG

A ma grande surprise, elle fût  l’une des toute meilleure Garance de la série. Elle campe un personnage très juste, séduisante et aguicheuse au début, romantique à la fin. Elle accompagne le tout d’une technique de fer qui ne fait pas de mal mais surtout d’un magnifique travail de bras et de buste. Ses cambrés étaient renversants !

Elle s’accordait extrêmement bien avec le Baptiste de Stéphane Bullion qui est définitivement la très bonne surprise de cette série. L’étoile adapte son jeu à celui de sa partenaire mais reste ce personnage réservé à la ville et très drôle à la scène. Je suis fan de ses scènes de pantomime.

 

Copie-de-P1040042.JPG

Le partenariat entre les deux danseurs fonctionnait magnifiquement bien. Après Agnès Letestu, Stéphane Bullion semblait libéré et faisait voltiger sa partenaire dans les airs. Le pas de deux final était très fort et plein d’émotions.

 

Du côté des seconds rôles, que du déjà vu mais du très bon tout de même. Karl Paquette est toujours aussi déchaîné en Lemaître et Valentine Colasante simplement parfaite en Mme Hermine. Stéphane Phavorin est génial de second degré dans le rôle de Lacenaire (attention à vos poches pendant l’entre acte, il n’est pas rare de le voir essayer de chaparder quelques objets aux spectateurs !).

 

Copie-de-P1040043.JPG

Notons tout de même la seule prise de rôle de la soirée : Charline Giezendanner en ballerine. La jeune femme était éblouissante. Techniquement très sûre, souriante avec beaucoup de style un bonheur à regarder.

 

Copie-de-P1040059.JPG

Cette série d’enfants du Paradis aura été ma plus longue de l’année (6 représentations en comptant la répétition). Le ballet a beaucoup de défauts mais reste très sympathique à regarder. Il doit beaucoup à ses interprètes qui se donnent du mal pour faire vivre tous ces personnages. Une mention spéciale pour les scènes de pantomime dont je ne me lasse pas qui permet de découvrir d’autres facettes de nos interprètes. José Martinez réussit tout de même à nous rendre un ballet vivant. Toute la palette m’émotions y passe, c’est très plaisant à voir.

Les distributions étaient toutes très sympathique (malgré la petite déception Grinsztajn/ Bouché) et apportaient chacune un regard différent sur l’histoire.

 

On se retrouve maintenant très vite avec des impressions sur mes deux soirées au Miami City Ballet.

Partager cet article

Repost 0
Published by danse-opera.over-blog.com - dans Ballets opéra de Paris
commenter cet article

commentaires

electricite paris 15/02/2015 13:34

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement

Présentation

  • : danse-opera
  • danse-opera
  • : Bonjour et bienvenue à tous. Ce blog est la continuité du skyblog danse-opera. Outre toutes les archives de comptes rendus déjà produits, vous y trouverez des critiques ou articles liés à la danse et en particuliers aux ballets de l'Opéra de Paris. Bonne visite!
  • Contact

Twitter

Recherche

Catégories