Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 février 2017 5 24 /02 /février /2017 16:41

Début février, j’ai profité d’un petit week-end entre balletomanes à Amsterdam pour découvrir le Het Nationale Ballet. Si cette compagnie est assez peu connue en France, elle s’efforce de faire vivre avec talent une jolie programmation classique et néo-classique avec des touches de contemporain.

 

Au final, il faut dire que la compagnie est très sympathique et si le programme proposé était assez inégal, on est vite emporté par l’énergie des danseurs.

 

Le programme justement. « Made in Amsterdam » regroupe en deux soirées des ballets créés pour la compagnie par des artistes locaux ou étrangers.

« Made in Amsterdam I »

 

Le premier programme est en fait le plus décevant. Quatre ballets néo-classiques qui auraient pu être pertinents dans un autre contexte mais qui mis bout à bout se ressemblaient trop pour faire une soirée vraiment emballante. Le tout manquait un peu de relief et d’un morceau que l’on retient.

 

L’une de mes pièces favorites était « Hommo Ludens (playing man) » de Juanjo Arques. Un ballet avec un petit côté « Clear Loud Bright Forward » de Millepied dans sa scénographie et son énergie. Créée pour un groupe de jeunes danseurs, on remarque essentiellement Young Gyu Choi à la technique acérée et au charisme qui fait mouche dans la salle. Notre œil parisien imaginerait presque déjà François Alu dans le même rôle.

Autre danseuse à se faire remarquer, Michaela DePrince, future star de la compagnie, qui n’a ici pas un grand rôle mais dont la personnalité rejailli sur scène.

 

« In transit » d’Ernt Meisnet est le ballet qui laisse certainement le moins de souvenir. Un peu mal placé dans la soirée, il ressemble trop à son prédécesseur pour marquer les esprits malgré la présence magnétique d’Igone de Jongh, unique « principal » d’origine néerlandaise de la troupe.

 

La soirée se poursuit avec « Romance » de Ton Simons au concept original. On y découvre en effet les deux danseurs en vidéo en train de se préparer à entrer en scène puis après avoir terminé leur prestation. Une bonne idée qui permet à l’œuvre de se démarquer même si l’on aurait aimé retrouver un peu de cette originalité dans la chorégraphie.

 

Nous terminons enfin par Frank Bridge Variations de Hans van Manen. Une légende de la danse aux Pays-Bas même si ses œuvres sont assez peu connues chez nous. Il suffit de voir l’ovation que lui ont réservé la salle et les danseurs lors des saluts pour comprendre l’impact du chorégraphe dans ce pays.

Le ballet en lui-même est simple et bien construit. On sent les danseurs dans leur élément. En un mot, c’est efficace.

Partager cet article

Repost 0
Published by danse-opera.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : danse-opera
  • danse-opera
  • : Bonjour et bienvenue à tous. Ce blog est la continuité du skyblog danse-opera. Outre toutes les archives de comptes rendus déjà produits, vous y trouverez des critiques ou articles liés à la danse et en particuliers aux ballets de l'Opéra de Paris. Bonne visite!
  • Contact

Twitter

Recherche

Catégories