Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 21:59

On a parfois de ces surprises…

Allez voici un petit paragraphe « je raconte ma vie » (après tout c’est mon blog, je fais ce que je veux !).

 

Jeudi dernier j’étais donc à la répétition AROP des Enfants du Paradis. Une répétition très sympa (comme je l’ai écris précédemment) où j’ai pu retrouver pas mal de bloggeuses mais également quelques amies en pleine discussion sur un gala avec des danseurs de l’Opéra de Paris qui doit se tenir demain. Il est rare que je participe à ce genre d’événement. L’inconvénient d’être une banlieusarde, outre le fait qu’on passe son temps à courir après son RER à la fin des représentations parisiennes, c’est qu’il est difficile d’effectuer les trajets de banlieue à banlieue quand on n’a pas une voiture 24h sur 24h. Histoire de faire la conversation (et de ne pas mourir idiote) je demande où il aura lieu étant donné que même moi l’hyper connectée je n’en n’ai pas entendu parler. « Oh dans un coin paumé de l’Essonne, je ne sais même pas comment on y va, Villebon-sur-Yvette… ». Villebon-sur-Yvette ? La ville mitoyenne de Palaiseau où je vis depuis 20 ans ? Et bien oui !!

Moi qui pensais passer mon vendredi soir à subir un concert de Véronique Sanson sous mes fenêtres pour cause de fêtes de la ville, voici que de nouvelles perspectives s’ouvrent à moi.

 

Me voici donc partie vendredi soir au Centre culturel Jacques Brel pour un gala « Karl Paquette et ses étoiles » dont personne n’avait entendu parler ! Et arrivée sur place, je me sens comme un alien dans ma propre maison. Aucun habitué de l’Opéra (ci ce n’est les personnes m’ayant mises au courant évidemment) ! A la place quelques visages connus, quelques petites filles de mon école de danse venues découvrir de vrais danseurs professionnels.

 

La promotion a dû se faire en local car la salle était bien remplie. Une salle d’ailleurs très jolie, assez grande avec une scène de qualité (c’est rare dans le coin). Un grand bravo tut de même aux danseurs qui ont dû composer avec une scène bien loin des dimensions du Palais Garnier. 

Mais venons-en au plus important…

 

Huit danseurs ont fait le déplacement. Le programme était très « à la découverte de la danse classique » avec presque exclusivement du tutu-pointes célèbre de chez célèbre. J’avoue que ce n’est pas à pour me déplaire. Après tout les galas sont faits pour ça.

 

La soirée s’ouvre en douceur avec le pas de deux de la Sylphide interprété par Marc Moreau (sujet) et Juliette Hilaire (quadrille). Quel meilleur James que Marc Moreau je vous le demande ! Toutes ses qualités sont parfaitement mises en valeur par ces variations et le jeune homme c’est taillé un beau succès. Juliette Hilaire était une charmante sylphide, mutine à souhait. Une très bonne entrée en matière.

 

Copie-de-P1030701.JPG

 

 

On reste dans le romantique mais on change d’ambiance avec le pas de deux du deuxième acte de Giselle par Laure Muret (sujet) et Yann Chailloux (coryphée). Quel bonheur de voir Laure Muret dans un rôle de soliste ! Voilà une belle artiste, intelligente et fine. Elle est très engagée dans un rôle de Giselle qui lui sied bien. A ses côtés Yann Chailloux affiche de très belles lignes et une remarquable qualité de pirouettes. Il reste un peu effacé par rapport à sa partenaire mais peut être est-ce le rôle qui veut cela.

 

Copie-de-24-06-2011VillebonSurYvette001.jpg

 

Changement d’ambiance avec un pas de deux de Roméo et Juliette interprété par Charline Giezendanner et Yann Saïz. Lorsqu’on les voit entrer sur scène, on ne peut que se dire qu’ils sont les parfaits Roméo et Juliette. Physiquement, ils sont exactement ce que je m’imagine des rôles. Ce sont tous les deux d’excellents interprètes et ils se donnent à fond dans le pas de deux du balcon. Ils formaient également le partenariat le plus harmonieux et le plus enthousiasmant de la soirée. On les sentait heureux de danser ensemble et ils formaient un beau couple, très crédible.

C’était romantique à souhait même si la version Lavrovski présentée ici est moins intéressante que celle de Noureev ou Mc Millan.

 

Copie-de-24-06-2011VillebonSurYvette006.jpg

 

Il faut attendre le quatrième pas de deux pour voir enfin apparaitre l’étoile de la soirée. Karl Paquette nous présente ainsi le pas de deux de Solor et Gamzatti dans la Bayadère. Le rôle a l’air de lui plaire et il est très investit. On peut reprocher beaucoup de choses à l’étoile mais il a un charisme indéniable qui emporte immédiatement l’adhésion. Après les enfants du paradis la veille, c’est la deuxième fois en peu de temps qu’il m’enthousiasme vraiment. Il a de plus montré de très belles qualités techniques dans les sauts et les pirouettes.

A ses côté, la toute nouvelle sujet Valentine Colasante campait une Gamzatti resplendissante. Elle a tout à fait la technique du rôle et s’amuse à passer toutes les difficultés sans encombre. Sa variation était très réussie tout comme sa série de fouettés qui a emballée le public.

 

Copie-de-P1030715.JPG

 

 

Deuxième partie du programme (mais pas d’entre acte) avec le retour de Yann Chailloux et Laure Muret cette fois dans le pas de deux du mariage de la belle au bois dormant. Je ne l’aurais pas imaginé sur le papier mais Laure Muret c’est révélé être une bien meilleure Aurore que Giselle ! Elle était vraiment magnifique avec une excellente technique et semblait beaucoup s’amuser. Un non connaisseur ne pourrait jamais se douter que c’est une ballerine proche de la retraite. Sa différence de taille avec Yann Chailloux était une très bonne chose. Elle permettait au coryphée de faire voliger sa partenaire dans les airs. Les deux ont exécuté d’excellentes variations et ont offert l’un des moments les plus enthousiasmants de la soirée.

 

Copie-de-24-06-2011VillebonSurYvette026.jpg

 

On continue ensuite dans l’ambiance belle au bois dormant avec le pas de deux de l’oiseau bleu par Marc Moreau et Juliette Hilaire. Même réflexion que pour James, quel meilleur oiseau bleu que Marc Moreau ?! Il a totalement la technique du bas de jambe pour ces difficiles variations mais a également montré de très beaux bras, souples et fluides qui faisaient complètement adhérer à son personnage.

Cela ne m’avait pas marqué la première fois, mais ici il fallait bien constater que Juliette Hilaire était un peu grande pour son partenaire. De plus elle était un peu brusque sans ses mouvements (surtout de tête et de bras) ce qui n’est pas vraiment l’idée que je me fais de la princesse Florine. Toutefois ce devait être une première pour la jeune quadrille qui bien coachée fera de très belles choses.

 

Copie-de-P1030725.JPG

 

On en arrive à un de mes coups de cœur de la soirée, un pas de deux nommé La méditation de Thaïs, chorégraphié par Yann Saïz et interprété par le sujet lui-même et Charline Giezendanner. Le pas de deux était très beau, très fluide avec de belles idées au niveau des portés. C’est l’un des seuls morceaux de la soirée qui demandait un vrai travail d’interprétation. Les deux sujets étaient en osmose et ont réussi à imposer une ambiance tout particulière en quelques minutes. Bravo à eux.

 

Copie-de-24-06-2011VillebonSurYvette014.jpg

 

On termine en beauté avec le pas de deux d’Esméralda par Karl Paquette et Valentine Colasante. Techniquement, les deux danseurs sont toujours au top et l’étoile s’en donne à cœur joie. Il mettait bien en valeur sa partenaire, décidemment une danseuse à suivre.  

 

Copie-de-24-06-2011VillebonSurYvette016.jpg

 

Pour conclure, un gala débarqué de nulle part mais arrivé à point nommé pour combler le vide d’un mois de juin bien pâle. La soirée était vraiment excellente avec des danseurs que je ne connaissais pas tant que cela pour certains, et qui ont révélé de belles surprises.

 

On se retrouve maintenant en juillet pour les Enfants du Paradis (première pour moi le 1er juillet).      

Partager cet article

Repost 0
Published by danse-opera.over-blog.com - dans Ballets hors opéra
commenter cet article

commentaires

Amélie 28/06/2011 09:09


Je ne savais pas que Yann Saïz s'était mis à la chorégraphie !
Ça avai l'air d'être une belle soirée en tout cas, Karl Paquette sait choisir ses danseurs. A un gala similaire en automne, j'avais ainsi découvert Marine Ganio.


danse-opera.over-blog.com 28/06/2011 09:57



j'adore Marine Ganio! Quel dommage qu'elle ne soit que quadrille! c'était ma chouchoute après l'avoir vu au concours de promotion!


C'est vrai que Karl Paquette sait bien choisir ses danseurs. Ils correspondaient très bien aux pièces qui leurs étaient attribuées.



Présentation

  • : danse-opera
  • danse-opera
  • : Bonjour et bienvenue à tous. Ce blog est la continuité du skyblog danse-opera. Outre toutes les archives de comptes rendus déjà produits, vous y trouverez des critiques ou articles liés à la danse et en particuliers aux ballets de l'Opéra de Paris. Bonne visite!
  • Contact

Twitter

Recherche

Catégories