Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 15:59

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"MS 明朝"; panose-1:0 0 0 0 0 0 0 0 0 0; mso-font-charset:128; mso-generic-font-family:roman; mso-font-format:other; mso-font-pitch:fixed; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:"MS 明朝"; panose-1:0 0 0 0 0 0 0 0 0 0; mso-font-charset:128; mso-generic-font-family:roman; mso-font-format:other; mso-font-pitch:fixed; mso-font-signature:1 134676480 16 0 131072 0;} @font-face {font-family:Cambria; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:auto; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-536870145 1073743103 0 0 415 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-unhide:no; mso-style-qformat:yes; mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-ansi-language:FR;} a:link, span.MsoHyperlink {mso-style-priority:99; color:blue; mso-themecolor:hyperlink; text-decoration:underline; text-underline:single;} a:visited, span.MsoHyperlinkFollowed {mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; color:purple; mso-themecolor:followedhyperlink; text-decoration:underline; text-underline:single;} .MsoChpDefault {mso-style-type:export-only; mso-default-props:yes; font-family:Cambria; mso-ascii-font-family:Cambria; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-fareast-font-family:"MS 明朝"; mso-fareast-theme-font:minor-fareast; mso-hansi-font-family:Cambria; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-ansi-language:FR;} @page WordSection1 {size:595.0pt 842.0pt; margin:70.85pt 70.85pt 70.85pt 70.85pt; mso-header-margin:35.4pt; mso-footer-margin:35.4pt; mso-paper-source:0;} div.WordSection1 {page:WordSection1;} -->

Mercredi 6 et samedi 9 novembre se tiendra le concours annuel de promotion du ballet de l’Opéra de Paris.

 

Petit rappel : ce concours permet tous les ans à chaque danseurs du corps de ballet de l’Opéra de Paris (les quadrilles, coryphées et sujets) de présenter devant un jury composé de membres externes et internes du ballet de l’Opéra, une variation imposée et une libre dans l’espoir de passer dans le grade supérieur (coryphée, sujet, premier danseur).

 

Pourquoi est-ce important ? Car c’est là le seul moyen pour un danseur d’évoluer dans la hiérarchie de la compagnie. Impossible en effet de monter en grade pour « bonne conduite » ou à la fin d’une saison comme on le voit dans les autres grandes compagnies internationales.

 

Le danseur est-il jugé sur sa seule prestation le jour-même ? C’est toute la question. Officiellement oui, ce qui peut paraître profondément injuste. On peut être très performant toute l’année et ne pas être à l’aise dans l’exercice du concours ou avoir tout simplement un jour sans. Cette idée de « performance du jour-même » s’applique essentiellement aux grades des quadrilles et coryphée mais est plus aléatoire chez les sujets. Pour les aspirants premiers danseurs elle est souvent une excuse pour ne pas promouvoir un favoris ou faire passer quelqu’un de pas spécialement enthousiasmant sous le prétexte « il/elle a bien réussi son concours ». Mais de futurs solistes doivent-ils être jugés sur un instant T ou en fonction de leur réel potentiel de soliste ? Ne devrait-on pas juger l’ensemble de leur parcours et prendre en compte leurs capacités et ce qu’ils ont déjà pu démontrer sur scène ? Ce sont bien c’est questions qui sont chaque année la cause de toutes les polémiques.

 

Une polémique par an ? Depuis que j’assiste au concours, oui ! on assiste tous les ans à une aberration, je n’en ferai pas l’historique. Il faut dire qu’une grande part d’émotionnel et de subjectif entre en ligne de compte. On a chacun nos chouchous et ne pas les voir passer est un déchirement. C’est pour cela qu’il est toujours intéressant d’assister aux épreuves, histoire d’avoir un regard plus éclairé.

 

Comment assister au concours ? Déjà il faut poser des jours de congés, ce qui n’est pas toujours évident (expérience personnelle) ! Ensuite il faut trouver une invitation, généralement via l’AROP ou un danseur de l’Opéra.

 

Les variations imposées :

Pour cette année nous avons :

Quadrilles femmes : Célébration de Pierre Lacotte

Une variation incroyablement compliquée qui aura tôt fait de virer au jeu de massacre. Elle révèlera les meilleures techniciennes.

 

Quadrilles hommes : la belle au bois dormant, acte 3, variation du pas de 5

Même commentaire que pour les filles. Une variation très compliquée qui exclue quasiment les plus anciens. Seuls les petits jeunes au sommet de leur technique d’en sortiront sans encombre.

 

Coryphées femmes : suite en blanc, la flûte

Une variation très accessible mais qui demande beaucoup de style. Cette classe est très forte avec de beaux potentiels ce qui assurera un beau spectacle.

 

Coryphées hommes : Paquita, variation du grand pas

Ici aussi de beaux potentiels qui devront sortir des redoutables doubles assemblés !

 

Sujets femmes : Raymonda, variation du rêve

Rien d’inabordable ici. On n’est de toute façon plus sensé les sujets sur de la technique pur.

 

Sujets hommes : Giselle, acte 2

Oui d’accord on ne juge pas que sur la technique mais quand même ! Une variation étonnamment facile et (ce n’est que mon avis) pas très intéressante sortie du contexte du ballet. Les favoris devraient s’en sortir sans problème.

 

Les variations libres : elles sont au choix du danseurs. C’est généralement un moyen soit de montrer sa technique, soit de faire découvrir un autre aspect de sa personnalité en abordant un registre différent. Pour les plus anciens c’est généralement aussi l’occasion de se faire plaisir en abordant une variation que l’on aime mais n’aura jamais l’opportunité de danser sur scène.  

Tous les ans Roland Petit est le champion des choix (Carmen, Notre-Dame, Clavigo…) avec Béjart pas loin derrière (Arepo, oiseau de feu). Ce sont aussi des variations qui « font monter ». À voir le résultat cette année.

 

Les pronostics : pour cela rendez-vous sur le blog de Danses avec la Plume pour qui je me suis prêtée au jeu des pronostics et favoris.

 

Le jour du concours : on se branche sur Twitter ! Si je réussi à dégoter une invitation je livetwitterai la journée. Sinon d’autres s’en chargeront pour moi ! Dans tous les cas un commentaire des résultats vous attendra sur ce blog les deux jours !

Partager cet article

Repost 0
Published by danse-opera.over-blog.com - dans Autre
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : danse-opera
  • danse-opera
  • : Bonjour et bienvenue à tous. Ce blog est la continuité du skyblog danse-opera. Outre toutes les archives de comptes rendus déjà produits, vous y trouverez des critiques ou articles liés à la danse et en particuliers aux ballets de l'Opéra de Paris. Bonne visite!
  • Contact

Twitter

Recherche

Catégories