Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2011 4 29 /12 /décembre /2011 14:51

 

Le 26 décembre était ma dernière représentation de Cendrillon. J'avais pris cette place pour espérer voir Josua Hoffalt en acteur vedette. Suite à la blessure de ce dernier c'est finalement Florian Magnenet qui a assuré la représentation aux côtés d'Aurélie Dupont.

Difficile même lorsqu'on la voit en haillons d'imaginer qu'Aurélie Dupont puis être une souillon. Elle est bien trop classe pour cela. Elle a de bien meilleures manières que ses soeurs. Elle n'est de plus pas aidée par un maquillage beaucoup trop prononcé qui la font déjà apparaitre comme la star qu'elle va devenir. Il est donc particulièrement compliqué de croire à son personnage malgré la perfection de ses variations qui sont toujours un plaisir pour les yeux.

A ses côtés Ludmila Pagliero et Mélanie Hurel forment toujours un duo de soeurs détonnant. Elles sont vraiment hillarantes et surtout très assorties.

L'acte 1 est particulièrement long et pas toujours très intéressant. Il aurait été souhaitable de couper le passage des quatre saisons qui parait sortir de nul part. Il est de plus assez tristes de voir des premières danseuses de la qualité de Myriam Ould-Braham, Eve Grinsztajn ou Nolwenn Daniel cantonnées à des rôles aussi insignifiants. A noter toutefois que contrairement à ce qui est annoncé sur la fiche de distribution c'est Amandine Albisson et non Alice Renavand qui a assuré le rôle de l'hiver. Mettre de jeunes sujets sur ces rôles voilà qui est intéressant!

 

P1040640.JPG

Au second acte nous faisons donc connaissance avec l'acteur vedette. C'est la seconde fois que je vois Florian Magnenet dans ce rôle (et dans un remplacement de dernière minutes) et le moins que l'on puisse dire est qu'il y est très à l'aise. Il présente une technique tout à fait satisfaisante mais aussi une interprétation très sympathique. Son acteur vedette a du succès, du charme et il le sait. Il sait se montrer drôle avec les soeurs, romantique avec Cendrillon...

Aurélie Dupont est de son côté bien plus à l'aise dans la scène du bal. Elle n'est d'ailleurs plus vraiment une jeune première découvrant le monde des paillettes mais une vraie star parfaitement à sa place dans ce nouveau monde. L'entente avec son partenaire était évidente. Leur pas de deux du tabouret était d'une fluidité très agréable à regarder. Je crois que c'est le partenariat le plus réussit que j'ai vu sur la série. C'était glamour à souhait.

Au troisième acte, le premier danseur se montre toujours aussi convaincant. Il est l'un des rare à se donner à fond dans la recherche de sa princesse (il est vrai fort ridicule) tranversant la scène en petits bons d'un air très convaincu!

A noter que Lumdila Pagliero a offert au public une danse espagnole de haute volée.

Puis nous retrouvons l'Aurélie Dupont souillon toujours peu convaincante malgré une très, très belle variation de la serpillère.

Heureusement tout se finira bien pour elle avec un nouveau pas de deux très réussit aux côtés de son prince. Leur partenariat est vraiment à creuser. Je les ai trouvé formidables ensembles.

 P1040648.JPG

Voici donc comment se termine cette série de Cendrillon pour moi. Au final, trois représentations aux distributions pas si différentes que cela mais c'est le jeu. On ne peut malheureusement rien contre les blessures. Difficile de choisir une Cendrillon favorite. Dorothée Giblert et Agnès Letestu en ont des visions assez différentes mais toutes deux intéressantes. Aurélie Dupont pour sa part est la plus star de toutes et offre certainement la danse la plus agréable à voir dans ses variations même si Letestu reste la reine des claquettes.

Du côté des princes nous avons eu droit à unevéritable hécatombe et heureusement que Karl Paquette et Florian Magnenet étaient là pour assurer.

Contrairement à ce que je disais au début de la série je n'espère plus vraiment une nomination de Josua Hoffalt pour la fin de série. Le premier danseur est à moitié blessé et a dû annuler un partie de ses représentations. Florian Magnenet quand à lui a dû renoncer à ses Lenski sur Onéguine pour palier une éventuelle défection. Il ne serait pas très juste pour lui de voir son camarade nommé alors qu'il a assuré tous les remplacements avec pas moins de quatre étoiles différentes (MAG, Gilbert, Pujol, Dupont). Je ne dis pas qu'il faut nommer Magnenet (loin de là!) mais il y a je pense de quoi nommer Hoffalt dans de meilleures conditions. Il est titulaire sur la Bayadère. Ce serait l'occasion parfaite...

Partager cet article

Repost 0
Published by danse-opera.over-blog.com - dans Ballets opéra de Paris
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : danse-opera
  • danse-opera
  • : Bonjour et bienvenue à tous. Ce blog est la continuité du skyblog danse-opera. Outre toutes les archives de comptes rendus déjà produits, vous y trouverez des critiques ou articles liés à la danse et en particuliers aux ballets de l'Opéra de Paris. Bonne visite!
  • Contact

Twitter

Recherche

Catégories