Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 15:38

C'était hier, mercredi 22 septembre que s'ouvrait la saison 2010-2011 de l'Opéra de Paris.

Etrangement cette rentrée se faisait avec un gala AROP (association des amis de l'Opéra de Paris, les mécènes de l'Opéra). L'ambiance était donc très robes de soirée- petits fours –champagne. Autant dire que j'étais loin de me sentir à ma place avec ma petite robe achetée en solde !

Ces considérations mises à part, c'est à un programme tout particulier que nous avons eu droit. La soirée s'ouvrait en effet par le traditionnel défilé du ballet de l'Opéra de Paris. Cet événement présente la compagnie dans toute sa splendeur. L'intégralité du ballet, du petit rat de l'école de danse à l'étoile la plus ancienne, descend la scène du Palais Garnier sous les applaudissements du public.

Cet événement n'a lieu que 2 fois par an. C'est donc toujours une grande émotion que de pouvoir le voir.
Emotion également de voir pour la première fois Karl Paquette et Stéphane Bullion en étoile. Beau moment également de revoir sur scène et en pleine forme Isabelle Ciaravola et Hervé Moreau après de long mois d'absence.

 

defile.jpg

 

Tout spécialement pour le gala, le public a eu droit en plus du programme habituel à un extrait de Proust ou les intermittences du Cœur, le pas de deux de la prisonnière. Benjamin Pech et Eleonora Abbagnato officiaient dans les rôles de Proust et Albertine. Ce passage était plutôt décevant. Benjamin Pech était très approximatif techniquement et Eleonora Abbagnato affichait en permanence une expression de profonde douleur (ou de peine) qui m'a vraiment gêné.

 

la-prisonniere.jpg

 

 

Une fois le défilé et le premier pas de deux passé, nous pouvions commencer la soirée à proprement parlé.

Ce programme Roland Petit était composé de trois ballets, Le Rendez-vous, Le loup et le jeune homme et la mort.
Deux ballets m'étaient totalement inconnus, l'action de la découverte donc.


Le programme s'ouvrait sur le Rendez-vous, un ballet créé en 1945 sur une musique de Joseph Kosma, un argument de Jacques Prévert, des décors de Brassaï et un rideau de scène de Picasso.

L'action se déroule dans un Paris en noir et blanc rappelant l'ambiance des films de Marcel Carné.
L'histoire est celle d'un jeune homme lisant sur son horoscope sa mort prochaine. Voulant y échapper il s'enfuit. Il se fait rattraper par un personnage muni d'un rasoir voulant l'exécuter. Pour éviter cette fin, le jeune lui explique qu'il a rendez-vous avec la plus belle fille du monde. L'homme lui laisse la vie sauve et dépose le rasoir dans la poche du jeune homme.
Plus tard, le jeune homme retrouve la plus belle fille du monde. Ils partagent un pas de deux. Dans l'euphorie de la rencontre, le jeune homme ne voit pas les mains de la fille glisser vers sa poche, attraper le rasoir et lui trancher la gorge.


Le ballet n'est pas forcément très facile d'accès au premier abord, lorsque l'on ne connait pas l'argument. Il n'en reste pas moins une œuvre réellement fascinante avec une vraie atmosphère. Nicolas LeRiche est parfait en jeune homme. Toujours aussi charismatique et enthousiasmant, il est fait pour les chorégraphies de Roland Petit. Il est de plus très bien secondé par Hugo Vigliotti dans le rôle du bossu.

Le climax du ballet est évidemment le pas de deux que partagent Le jeune homme et la plus belle fille du monde. Isabelle Ciaravola est magnifique dans ce rôle. Belle et mystérieuse. Elle ne fait qu'une bouchée du jeune homme. Leur pas de deux est envoutant et les deux étoiles sont très bien assorties.

Pour conclure, le Rendez-vous est une œuvre d'une grande puissance que je serai ravie de revoir.


Photo : Nicolas LeRiche et Isabelle Ciaravola.

 

isa-nicolas.jpg

 

La soirée se poursuivait avec le Loup. Changement d'ambiance totale, après le noir et blanc du rendez-vous, nous passions aux couleurs flamboyantes des costumes et décors de Carzou.

Le loup est une sorte de variation autour du thème de la Belle et la Bête.

Sur une place publique, un montreur de bête et une bohémienne font croire à une jeune fille le jour de ses noces que son fiancé c'est transformé en terrible loup. Le stratagème a en fait pour but de permettre au fiancé d'aller batifoler avec une belle bohémienne pendant que sa promise se débat avec la bête pas si sauvage.
Lorsqu'elle découvre le subterfuge, la jeune fille ne peut s'empêcher de garder une profonde affection pour le Loup et préfère rester avec lui que de retrouver son fiancé.

Les deux amoureux sont alors poursuivis par les villageois qui finiront par tuer le Loup ainsi que la jeune fille au moment où celle-ci cherchait à s'interposer.

Le Loup est un ballet très sympathique et assez original dans les parties qui sont dévolues au loup et à sa façon se mouvoir. Stéphane Bullion était très crédible dans ce rôle et sa technique est toujours au top. Emilie Cozette était une bonne surprise. J'ai aimé son interprétation. (c'est suffisamment rare pour être souligné !). Amandine Albisson campait une belle bohémienne et Christophe Duquenne était toujours aussi bon en fiancé.




Photo : Stéphane Bullion (si c'est lui !) et Emilie Cozette.

 

 

loup.jpg

 

 

Le programme se clôturait avec le Jeune homme et la mort, l'une des pièces les plus célèbres de Roland Petit sur un argument de Cocteau et une musique de Bach.
J'aime beaucoup se ballet. J'aime sa construction, sa puissance... Jérémie Bélingard a vraiment l'élévation et la puissance de mouvement idéale pour le rôle du jeune homme. Alice Renavand était encore un peu verte pour le rôle de la mort mais c'était sa première donc elle va évoler.

Une bien belle soirée donc que j'ai hâte de revoir avec d'autres interprètes.


Photo : Jérémie Bélingard et Alice Renavand

 

jeune-homme.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by danse-opera.over-blog.com - dans Ballets opéra de Paris
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : danse-opera
  • danse-opera
  • : Bonjour et bienvenue à tous. Ce blog est la continuité du skyblog danse-opera. Outre toutes les archives de comptes rendus déjà produits, vous y trouverez des critiques ou articles liés à la danse et en particuliers aux ballets de l'Opéra de Paris. Bonne visite!
  • Contact

Twitter

Recherche

Catégories