Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 15:50

La saison 2011/2012 est sur le point de débuter !

Aussi il est plus que temps de faire un petit bilan de la saison passée. J’ai mis du temps à m’y mettre ce qui m’a donné l’occasion de voir ce qu’il m’en restait un mois après sa fin.

Tout d’abord une petite constatation, je pensais qu’avec un boulot à plein temps, j’aurai moins le temps d’aller à l’Opéra qu’à l’époque où j’étais étudiante. Finalement, je n’y ai jamais autant été.

J’ai réussi à voir presque tous les ballets présentés à l’ONP et pour une fois à voir ce qu’il se passait ailleurs (même si ça reste une part minime).

La saison 2010/2011 était assez prometteuse avec une reprise du lac des cygnes (ce qui fait toujours plaisir), Roméo et Juliette que l’on avait plus vu depuis bien longtemps, le Sacre du Printemps de Pina Bausch, du Roland Petit, le Bolchoï, une création de Mc Gregor…

Et au final ça a donné quoi ?

Pour moi, l’un des programmes les plus plaisants fut la soirée Roland Petit. La reprise de pièces de jeunesse du chorégraphe était une bonne idée et a permis à une jeune génération de s’approprier le répertoire. De manière générale, les distributions ont été équilibrées, bien faites et ont offertes quelque uns des meilleurs moments de la saison.

 

ballet_95.jpg

                                                              Photo: Michel Lidvac

 

Du côté des programmes très attendus mais qui laissent un petit goût d’inachevé, je retiens deux des grands classiques de la saison, le Lac et Roméo et Juliette.

Il ne faut toutefois pas bouder son plaisir. Pour ma part, cela me faire toujours plaisir de revoir le Lac et la version présentée à Paris est l’une de mes préférées (surtout pour son quatrième acte). La grande star du programme (outre Emilie Cozette qui a été omniprésente) c’est le corps de ballet. Les actes blancs ont toujours été magnifiques et je ne me lassais pas de les voir soirs après soirs. Les distributions des solistes ont semblées un peu pauvres avec des distributions très attendues (LeRiche/Gilbert, Marie-Agnès Gillot) qui n’ont pas eu lieu, certains danseurs en petite forme… Entre tout cela ont a quand même eu le droit à de belles choses et heureusement.

 

cADeniau2010_LAC-4030b.jpg

                                                                 photo: Anne Deniau

 

Le cas de Roméo et Juliette était différent. Globalement, le programme était une vraie réussite. L’orchestre ne nous a pas fait de misères, la production était belle, la pièce est forte et les interprètes au top. Il a juste manqué LA distribution idéale. Celle où tous les rôles vous emballent complètement.

Sinon pour les autres bons moments je note la soirée 3B et celle consacrée à Mats Ek. Ironiquement, elles ont toutes les deux soufferts d’être opposées de façon frontales aux classiques suscités ce qui est bien dommages car elles méritaient qu’on s’y attarde.

Du côté des soirées que je n’ai pas vu et je le regrette, il y a le spectacle de l’école de danse et deux ou trois distributions supplémentaires du Bolchoï.

Pour celles que je n’ai pas vu et je ne regrette pas, le Hambourg ballet et Rain.

Enfin celle que j’ai vu et je m’en serais peut être passée : l’Anatomie de la sensation. Bon, je ne regrette pas non plus car une création c’est toujours intéressant, que tout n’était pas à jeter et surtout que je n’aurais pas pu prendre part au débat sinon !

Cette année, s’il n’y a eu aucune nomination, nous avons quand même eu droit à des soirées spéciales dont tout le monde veut être avec les adieux de Patrice Bart, ceux de José Martinez, la venue d’Uliana Lopatkina, le gala des étoiles pour le Japon et sa distribution de dingue et la prise de rôle Myriam Ould-Braham en Juliette (qui est un événement moindre mais je n’ai jamais croisé autant de gens que je connaissais que lors de cette matinée).

 

ballet_43.jpg

                                                           photo: Sébastien Mathé

 

Si j’étais allée aux adieux de Patrice Bart un peu à reculons, j’y ai finalement passé un très beau moment, assez touchant avec notamment un défilé très émouvant. Quand à ceux de José Martinez, c’était une grande fête à laquelle j’ai eu plaisir à prendre part.

Je n’ai pas parlé de Caligula ni des Enfants du Paradis. Si ce sont des ballets qui divisent, ils font partit de mes très bons souvenirs de la saison en grande partie grâce à leurs interprètes. Le ballet de José Martinez gagne la palme du plus cette année pour ma part. Bravo !

Les interprètes enfin. Ce sont eux qui réussissent à vous faire passer une excellente soirée avec un ballet moyen ou à transcender une œuvre que l’on aime déjà. Il faut donc leur rendre hommage !

En premier, je retiens forcément Stéphane Bullion pour l’ensemble de sa saison. En voilà un à qui la nomination a fait du bien ! Il m’a emballé que ce soit dans le jeune homme et la mort, Caligula ou la maison de Bernarda. Il était très impressionnant en Rothbart et en Tybalt et j’ai eu un coup de cœur particulier pour son Baptiste dans les Enfants du Paradis.

 

 ballet_35.jpg

                                                        photo: Laurent Philippe

 

Pour les autres garçons j’ai moins de souvenirs marquants. J’aimerai dire un petit quelque chose sur Nicolas LeRiche qui est toujours aussi excellent mais je ne l’ai quasiment pas vu cette année.

Karl Paquette c’est fait particulièrement remarquer dans les Enfants du Paradis ainsi que dans le gala auquel j’ai assisté à Villebon. Une bonne fin de saison pour l’étoile.

J’ai aussi apprécié Florian Magnenet et Josua Hoffalt (les deux favoris à la nomination) dans les différents rôles dans lesquels je les ai vus. A noter aussi des petits nouveaux (Marc Moreau, Florimont Lorieux, Yannick Bittencourt…) qui ont brillé sur Roméo et Juliette.

Chez les filles, nous avons eu droit à de très belles choses. Je pense à Isabelle Ciaravola et Agnès Letestu en Juliette. Elles avaient chacune un style différent mais qui a réussit à vraiment me toucher.

 

 ballet_48.jpg

                                                                photo: Julien Benhamou

 

Les deux étoiles ont d’ailleurs par la suite brillé en Garance dans les Enfants du Paradis. Dans ce ballet Clairement Osta et Muriel Zusperreguy ont réussit à donner un peu de consistance  et d’intérêt au rôle de Nathalie ce qui est un exploit. On a assez peu vu Clairemarie Osta ce qui est bien dommage. Je me rappelle encore d’elle dans la maison de Bernarda et Caligula.

Comment ne pas citer également les deux représentations de Lopatkina dans le Lac des Cygnes ! Tout à été dit à l’époque. Il n’y a rien à ajouter !!

 

cADeniau2010_Lac-1703.jpg

                                                                 photo: Anne Deniau

 

Ludmila Pagliero a été ma belle surprise de fin de saison avec Garance aussi belle dans sa danse que dans son interprétation.

Les enfants du Paradis ont d’ailleurs réussis à nous offrir des distributions parmi les plus équilibrées de l’année. Celle de la première (Ciaravola/ Ganio/ Paquette/ Duquenne) était particulièrement enthousiasmante.

 

Pour finir un petit mot des compagnies étrangères. En mai le Bolchoï a littéralement retourné le Palais Garnier et je regrette bien de n’avoir pu assister qu’à une représentation.

En fin de saison, le Miami City Ballet a apporté une vraie bouffée d’air frai sur Paris ! C’était certainement l’une des plus jolie surprise de la saison.

 

Nous partons désormais pour la saison 2011/2012.

Même si cela fait encore partie des étés de la danse, la semaine prochaine Mikaïl Barychnikov investit le Palais de Chaillot. Evidemment j’en serais !

On se retrouve donc le 9 ou le 10 pour un retour sur la première !

Partager cet article

Repost 0
Published by danse-opera.over-blog.com - dans Autre
commenter cet article

commentaires

Ju 02/09/2011 20:13


De très beaux souvenirs, vus "en vrai" et suivis avec passion ici...


danse-opera.over-blog.com 02/09/2011 22:05



:)



Amélie 02/09/2011 09:01


Je te rejoins vraiment sur tous les points ! En particulier la magnifique soirée Roland Petit, et ce petit goût d'inachevé après les deux grands classiques.
Suite à un a priori négatif, je n'ai pas cherché à Pagliero dans un grand rôle. Je le regrette un peu en te lisant, tu n'es pas la seule à avoir été séduite par sa Garance.


danse-opera.over-blog.com 02/09/2011 22:04



Disons que je l'avais manqué sur Paquita ET le Lac. J'avais eu de supers échos de sa Paquita donc je me suis dis qu'il fallait au moins se faire une idée par moi-même!


Prochaine étape : Josua Hoffalt que je n'ai jamais vu dans un premier rôle!



Audrey 02/09/2011 08:06


Je n'ai pas pu tout voir du tout (mais je devrais faire mieux cette année), mais je garde un très bon souvenir de Caligula avec Mathieu Ganio et Clairemarie Osta. La maison de Bernarda aussi. Et
sûrement Les enfants du paradis, qui m'avait un peu émerveillée :)


danse-opera.over-blog.com 02/09/2011 22:03



Moi aussi j'ai un bon souvenir de Caligula. Il faut dire que tous les castings étaient assez sympa! :)



Présentation

  • : danse-opera
  • danse-opera
  • : Bonjour et bienvenue à tous. Ce blog est la continuité du skyblog danse-opera. Outre toutes les archives de comptes rendus déjà produits, vous y trouverez des critiques ou articles liés à la danse et en particuliers aux ballets de l'Opéra de Paris. Bonne visite!
  • Contact

Twitter

Recherche

Catégories