Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juillet 2011 5 15 /07 /juillet /2011 15:02

Le 9 juillet dernier était une soirée un peu spéciale. Tout d’abord, il s’agissait de la dernière représentation de la distribution originale des Enfants du Paradis. Ensuite, le spectacle était filmé et retransmit en direct dans les cinémas en France et dans le monde. Une pression supplémentaire pour les danseurs.

 

Copie-de-P1030955.JPG

Un enjeu qui au contraire de les stresser a semblé les booster tant la représentation était belle. Très différente de celle de la veille mais tout aussi enthousiasmante.

Matthieu Ganio et Isabelle Ciaravola sont des interprètes naturels des rôles de Batpiste et Garance. Matthieu Ganio se sort mieux des séquences hors scène que de celles de pantomimes (il  est vrai très casse-gueule). Il est un très bon partenaire pour Isabelle Ciaravola.

 

Copie-de-P1030960.JPG

 

Cette dernière danse Garance comme elle respire. Elle est certainement la plus juste des titulaires du rôle. Elle ne se force pas à jouer les séductrices et la scène du bal populaire est très réussie. Elle émaille sa prestation d’une multitude de petits détails qui nous font croire à son personnage. Elle est la seule à arracher les rires du public lorsque Baptiste la plante dans la pension de Mme Hermine.

On sent l’étoile toujours aussi complice avec Karl Paquette et leurs passages communs respirent la vitalité. J’en viens d’ailleurs à ne plus commenter les prestations de Karl Paquette qui est toujours aussi excellent en Lemaître en qui il a trouvé un rôle le mettant parfaitement en valeur.

Il est très bien accompagné au début du second acte par la ballerine de Nolwenn Daniel, pleine de style et d’énergie.

 

Copie-de-P1030961.JPG

 

Changement d’ambiance chez le comte avec un très beau pas de deux en Garance et Christophe Duquenne. Isabelle Ciaravola est certainement l’interprète la plus juste dans ce passage. Triste et résignée, elle n’en fait pourtant pas des tonnes dans la gravité ce qui est appréciable.

Elle semble revivre au bal dès qu’elle croise le regard de Lacenaire mais surtout de Frédérick. Un passage assez touchant, empreint de nostalgie.

 

Copie-de-P1030962.JPG

 

Matthieu Ganio, quand à lui déploie ses belles lignes dans le solo de Baptiste dont il restitue bien l’atmosphère mélancolique même s’il m’a moins touché que Stéphane Bullion la veille.

Le grand passage pour les deux stars de la soirée est sans aucun doute le pas de deux de la chambre de ans lequel ils excellent. Passionnés, tourmentés, ils nous offrent l’un des plus beaux moments de la soirée et sont ensuite parfaits dans le final. 

 

Copie-de-P1030963.JPG 

La soirée fût très applaudie et c’était amplement mérité. Cette distribution est très homogène et l’on sent que chaque interprète a été choisit avec soin tant il colle à son personnage. Je garde tout de même une mention spéciale pour Isabelle Ciaravola qui avec ce rôle qui lui colle à la peau conclue en beauté sa saison.

 

Copie-de-P1030964.JPG

Pour la suite, personne ne l’ignore, ce soir le palais Garnier voit les adieux de l’une de ses plus grande étoile, José Martinez. Beaucoup de monde devrait être présent pour l’occasion.

Le compte rendu de la soirée devrait être en ligne dès demain. Par la suite, je rattraperais mon retard avec mes articles sur l’Anatomie de la sensation puis la distribution des enfants du paradis de Ludmila Pagliero et Stéphane Bullion.

Ensuite nous partirons pour le Miami City ballet à la fin du mois !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by danse-opera.over-blog.com - dans Ballets opéra de Paris
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : danse-opera
  • danse-opera
  • : Bonjour et bienvenue à tous. Ce blog est la continuité du skyblog danse-opera. Outre toutes les archives de comptes rendus déjà produits, vous y trouverez des critiques ou articles liés à la danse et en particuliers aux ballets de l'Opéra de Paris. Bonne visite!
  • Contact

Twitter

Recherche

Catégories