Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 13:58

Les affaires reprennent !

La semaine dernière la danse a fait son retour au Palais Garnier avec une nouvelle reprise de la Dame aux Camélias. Une série toute particulière puisqu’elle sera marquée par les adieux à la scène de la grande Agnès Letestu le 10 octobre.

 

La Dame aux Camélias est le ballet que j’ai certainement le plus vu à l’Opéra de Paris. J’en suis à ma troisième reprise. J’ai vu passer mal de Marguerite et Armand et avoue avoir rarement été déçue. Oui je l’avoue, l’œuvre de John Neumeier est l’un de mes ballets préféré. Je ne le trouve ni trop long, ni mal construit. J’aime l’histoire, les personnages, les pas de deux. Si les scènes de corps de ballet sont parfois un peu répétitives tout s’efface grâce à l’investissement des danseurs.

  P1090025.JPG

Lors de ma découverte de la Dame, Agnès Letestu dansait avec Hervé Moreau. Malheureusement ce dernier c’était blessé le soir de la première obligeant Stéphane Bullion à faire une prise de rôle anticipée (il devait danser avec Isabelle Ciaravola en fin de série pour une seule et unique représentation). J’avais assisté à la toute première du couple Letestu/Bullion et il faut bien dire que malgré quelques problèmes de calage bien compréhensibles, on sentait déjà l’alchimie naitre entre les deux danseurs. Leur représentation était touchante et émouvante.

 

Deux ans plus tard, avec un vrai travail de préparation, ils avaient mis le feu à la scène avec des pas de deux hyper maîtrisés et une interprétation très fine. Ils avaient été de loin le meilleur couple de la série.

  Et cette année alors ? Alors qu’ils partagent leurs derniers moments sur scène et que la belle Agnès passe ses derniers jours d’étoile face à son public que dire de cette première représentation ? Et bien qu’elle comblait toutes nos attentes !  

P1090013.JPG

 

 Le couple phare est toujours aussi convaincant et on ne peut qu’admirer la maîtrise avec laquelle ils passent (et surtout interprètent) des pas de deux clairement pensés pour des petites danseuses. Mais la grande Agnès traverse tout le ballet avec la classe et la grâce qu’on lui connait. Pas étonnant que tous les regards se portent sur elle, que tous les hommes soient à ses pieds. Comment pourrait-il en être autrement ? Contrairement aux précédentes reprises, elle ne m’a pas semblée trop aristocratique. Elle avait trouvé le ton juste.

 

Stéphane Bullion de son côté trouve avec Armand l’un de ses meilleurs. Il sait s’y montrer touchant et passionné. Le personnage colle bien à sa personnalité et j’ai toujours imaginé une interprétation très proche de la sienne en lisant le livre de Dumas.

 

Pour les autres interprètes, première oblige, il reste quelques ajustements à faire. Le corps de ballet était souvent brouillon ce qui ne rend pas leurs scène (déjà longues) particulièrement dynamiques).

  P1090017.JPG

Les seconds rôles étaient un peu en retrait à l’image de Nolwenn Daniel et Nicolas Paul très convaincant au premier acte en Prudence et Gaston Rieux mais étonnamment éteints au second qui est pourtant leur grand moment de bravoure. Le tout manquait un peu de piquant et de trivialité.

 

Le couple Manon/Des Grieux était en revanche impeccable avec une Eve Grinsztajn vénéneuse à souhait dans les deux premiers actes et émouvante au troisième. Elle était déjà ma Manon favorite lors de la dernière reprise et on ne peut que regretter qu’elle n’ait pas eu sa chance sur le rôle titre ou elle aurait pu être très intéressante. Christophe Duquenne, comme à son habitude, a brillé en Des Grieux même si le rôle n’est pas hyper valorisant.

 

On saluera également le retour de Myriam Ould-Braham sur scène après une longue absence. C’est un vrai plaisir de retrouver l’étoile en forme même si on ne peut que regretter de la voir cantonnée à un rôle de sujet (à la limite première danseuse) et faire du corps de ballet sur la moitié de la soirée. Elle est de plus un peu trop princesse pour Olympia. Manon devrait mieux lui convenir.

  P1090023.JPG

Au final, une représentation enthousiasmante qui malgré ses quelques défauts ouvre en beauté la saison 2013/2014.

 

J’avais arrêté l’an dernier de donner mon programme des prochaines semaines car je ne le tenais jamais mais ma bonne résolution de la rentrée et de reprendre ce blog en main alors…

 

Prochainement sur danse-opera : un retour sur la représentation Ciaravola/ Paquette sur 29 septembre avant un nouveau week end 100% danse début octobre avec la représentation Pujol/Ganio le samedi puis les Danses Partagées du CND le dimanche.

 

A noter : n’ayant pas accès à mon appareil photo (et n’ayant plus internet à la maison) je ne peux pas mettre de photos des saluts pour l’instant mais m’y emploierai dès que tout sera réglé !

Partager cet article

Repost 0
Published by danse-opera.over-blog.com - dans Ballets opéra de Paris
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : danse-opera
  • danse-opera
  • : Bonjour et bienvenue à tous. Ce blog est la continuité du skyblog danse-opera. Outre toutes les archives de comptes rendus déjà produits, vous y trouverez des critiques ou articles liés à la danse et en particuliers aux ballets de l'Opéra de Paris. Bonne visite!
  • Contact

Twitter

Recherche

Catégories