Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 21:54

Hier était l’occasion de découvrir Aurélie Dupont et Josua Hoffalt dans les rôles principaux de l’histoire de Manon. Redécouvrir plutôt puisque je les avais déjà vu à la générale mais n’avait pas commenté car il s’agissait d’une répétition et ce genre de ballet demande une petite période de rodage.

 

P1050425.JPG

Globalement j’ai passé une bonne soirée mais je n’ai toujours pas été totalement transportée. J’avais entendu tellement de choses sur ce ballet que mes attentes étaient peut être trop grandes. Je m’attendais à des soirées fantastiques mais au final je passe de très bons moments sans pour autant être bouleversée. Peut être aussi que la distribution parfaite ne m’est pas encore apparue.

Aurélie Dupont semble absolument ravie de danser le rôle titre. Elle se donne à fond pour son personnage. Toutefois je la trouve toujours trop sur la retenue. On ne sent pas assez d’abandon dans les pas de deux. Josua Hoffalt est pourtant un très bon partenaire mais à l’instar de leur Bayadère, l’alchimie entre les deux étoiles ne prend pas. Dupont me semble également un peu trop sophistiquée pour ce personnage. J’ai du mal à la voir en fraîche jeune fille de seize ans à l’acte 1. Elle est en revanche plus à son aise au 2e dans les salons Madame. Reste tout de même sa danse, toujours aussi belle et quasi-parfaite. C’est toujours un plaisir de la voir évoluer sur scène.

P1050397.JPG

Josua Hoffalt de son côté a un peu lutté avec sa variation du 1er acte, il est vrai, assez compliquée. J’attends beaucoup de Matthieu Ganio dans ce passage. La nouvelle étoile c’est en revanche bien rattrapée par la suite avec de belles variations et surtout un partenariat très sûr. Il est très à son aise en jeune premier amoureux. Les pas de deux entre les deux étoiles étaient d’ailleurs extrêmement réussis. Ca voltigeait dans tous les sens. Mais encore une fois, le léger manque de complicité entre les deux protagonistes était parfois un peu problématique. Pas de problème en revanche pour le 3e acte d’où se dégageait une réelle émotion. Il faut dire que cet acte, plus bref que les autres est particulièrement terrible. Entre l’arrivée au port, l’agression dans le bureau du geôlier et l’agonie dans le bayou, difficile de souffler et ressortir optimiste !

P1050394.JPG

Du côté des « seconds » rôles, il faut évidemment parler de Jérémie Bélingard, excellent en Lescaut. Il est totalement différent de Stéphane Bullion mais offre quand même de quoi s’amuser. Son Lescaut est beaucoup plus outré que celui de son collègue. Il titre plus le personnage vers le clown qui anime un peu le ballet. Bullion semblait plus tirer les ficèles de l’histoire (particulièrement à l’acte 1). Toutefois la scène ivre de Bélingard dans les salons de Madame est très efficace. Son pas de deux avec Muriel Zusperreguy l’est encore plus. On aurait pu plusieurs croire qu’il allait la faire tomber tant il titubait mais a toujours gardé le contrôle de la situation.

P1050430.JPG

Muriel Zusperreguy de son côté est moins piquante qu’Alice Renavand en maîtresse de Lescaut. Son personnage est peut être plus anecdotique.

Du côté du corps de ballet c’est toujours un peu le bazar et difficile de dire si cela fait partie de la chorégraphie ou pas ! Ceci dit c’est moins frappant quand on voit le ballet de près.

 

Prochain rendez-vous avec Manon dès demain avec la distribution Ciaravola/Ganio.

Partager cet article

Repost 0
Published by danse-opera.over-blog.com - dans Ballets opéra de Paris
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : danse-opera
  • danse-opera
  • : Bonjour et bienvenue à tous. Ce blog est la continuité du skyblog danse-opera. Outre toutes les archives de comptes rendus déjà produits, vous y trouverez des critiques ou articles liés à la danse et en particuliers aux ballets de l'Opéra de Paris. Bonne visite!
  • Contact

Twitter

Recherche

Catégories