Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2012 4 08 /03 /mars /2012 10:31

   

Cette soirée du 7 mars était particulière à plus d'un titre!

Tout d'abord il s'agissait de la première représentation d'une nouvelle série de Bayadère, ballet très apprécié du public. C'était également la prise du rôle du premier danseur qui monte, Josua Hoffalt.

Les attentes étaient grandes. Comme je le disais dans mon précédent poste, ça sentait très bon pour le danseur. Après une nomination avortée sur Cendrillon en décembre, il se retrouvait catapulté sur la première de cette nouvelle série aux côtés d'Aurélie Dupont et de Dorothée Gilbert et allait être filmé dans le rôle de Solor pour une diffusion dans les cinémas.

L'ambiance dans la salle était donc tout à fait particulière. De nombreuses bloggeuses étaient présentes tout comme une partie de la communauté de balletomanes de Twitter. Aux entre-actes, un seul sujet de conversation :  allez c'est pour ce soir! qui fait quoi? Moi je filme, moi je prends des photos...

Du haut (très, très haut) de mon deuxième balcon je pensais ne faire ni l'un, ni l'autre mais grâce à un super appareil photo emprunté à ma meilleure amie, je me suis sentie obligée!

SAM_0328.JPG 

Mais avant d'arriver à la conclusion, parlons un peu de la représentation. Je verrai à nouveau cette distribution dans une semaine et ferai un commentaire un peu plus développé à ce moment là mais tout de même!

La Bayadère est un ballet très efficace. C'est archi too much, les décors, les costumes à paillettes, l'éléphant mécanique, le tigre en peluche... Et pourtant cela fonctionne très bien. Il y a suffisamment de seconds rôles pour pouvoir voir de nombreux solistes ou demi-solistes, les parties du corps de ballet les mettent particulièrement en valeur.

Côté étoiles, nous avions Aurélie Dupont dans le rôle de Nikiya. Habituée du rôle, elle n'a pourtant pas particulièrement brillé. Etait-elle blessée? En tout cas elle semblait à la peine sur les cambrés de la variation du serpent et avait le visage assez fermé. Au pas de deux du premier acte Josua Hoffalt était tout sourire alors qu'elle paraissait plutôt distante. On ne sentait pas de réelle alchimie entre les deux danseurs ce qui est dommage étant donné qu'ils semblent amenés à danser régulièrement ensemble...

Dorothée Gilbert en revanche était très en forme. Sa technique est toujours aussi éblouissante et elle a régné sans partage sur l'acte 2. Elle semblait très bien s'entendre avec Hoffalt. Ils nous ont offert un très beau pas de deux.

SAM_0334.JPG

La future étoile après une très belle entrée a semblé un peu tendu sur l'acte 1 (on le comprend). Il c'est relâché au contact de Dorothée Gilbert à l'acte 2 et surtout à l'acte 3 lors de sa première variation. On sent toujours une petite appréhension sur sa dernière variation aussi j'espère qu'elle s'en ira avec le temps.

L'acte 3 était d'une beauté absolue avec comme grande star, le corps de ballet aux ensembles impressionnants. Les 32 filles semblaient ne faire qu'une.

Du côté des seconds rôles, Emmanuel Thibault est toujours la plus dorée des idoles mais a semblé un peu fatigué. Peut être fatigué aussi de danser ce rôle depuis plus de 10 ans.

Allister Madin est toujours aussi convaincant en Fakir. Le trio des ombres du 3e acte était largement dominé par la lumineuse Charline Giezendanner qui nous a offert une 2e ombre du tonnerre!

 SAM_0346.JPG

C'est super mal cadré désolée!

 

 

Puis le rideau se baisse sur les bravi du public. On sentait vraiment la salle pousser les danseurs et leur future étoile en lui réservant les applaudissements les plus nourris.

Après plusieurs rappels le rideau se lève à nouveau sur le corps de ballet et les solistes. Un micro est installé sur la scène entrainant les exclamations de la foule. On notera tout de même que les musiciens ne se sont pas donné la peine de rester.

Nicolas Joël, directeur de l'Opéra s'avance sur scène au bras de Brigitte Lefebvre. Après un discours assez touchant au cours duquel il a essayé d'entretenir le suspense devant une salle amusée car pas dupe, il prononce enfin la phrase magique et propulse une nouvelle étoile dans le ciel de l'Opéra de Paris.

La réaction de Josua Hoffalt fût assez touchante. C'est presque gêné qu'il c'est avance vers un public ravi avant de retourner vers ses partenaire. La réaction de Dorothée Gilbert était la plus sympa à regardé car peut être la plus sincère. Elle trépignait d'impatience pendant tout le discours avant l'éclater de joie par la suite.

Il était assez drôle de la voir avec Aurélie Dupont pousser leur collègue vers la foule pour qu'il aille saluer seul!

 SAM_0344.JPG

Je dois dire que je suis absolument ravie pour Josua Hoffalt qui est un danseur très intéressant et talentueux. Il apporte toujours quelque chose de personnel à ses rôles et les accompagne d'une technique qui est toujours un bonheur à voir. Pendant longtemps je n'ai pas eu de chance avec lui passant à côté de toutes ses représentations. Je me suis bien rattrapé par la suite et c'était un bonheur de le voir évoluer sur scène.

Nous avions d'ailleurs partagé cette réflexion en fin de soirée avec les bloggeuses et twittos présents. Assister à une nomination c'est bien mais assister à la nomination d'un danseur que l'on apprécie particulièrement c'est tout de même autre chose.

C'est donc la 4e nomination à laquelle j'assiste (enfin 3 et demi comme le dit Amélie!) et à chaque fois c'était pour des danseurs que j'appréciais et avait vraiment enfin de voir sacré. A chaque fois aussi c'était un hasard. Comme quoi prendre ses places à l'aveugle ça a quand même du bon.

 

Bravo donc une nouvelle fois à Josua Hoffalt!

 

Pour ma part la série de Bayadère ne fait que commencer. La prochaine représentation se fera avec la même distribution.

Ce soir, répétition de la soirée Robbins/ Ek. Je commente jamais les répétitions comme un spectacle mais je vous en toucherai deux mots quand même!

Partager cet article

Repost 0
Published by danse-opera.over-blog.com - dans Ballets opéra de Paris
commenter cet article

commentaires

elendae 09/03/2012 16:50

Oui les musiciens qui étaient déjà partis c'est tout de même dommage...En fait ils sont tous restés le temps que le chef vienne saluer, et puis ensuite je les ai vus quitter la fosse...là je me
suis dit, eh zut, c'est un signe, il ne va rien se passer. Et puis si ! mais la fosse était vide. Peut-être on-t-il préféré profiter de l'évènement en coulisses ? (je leur laisse le bénéfice du
doute!)
Je me souviens mal mais il me semble que l'orchestre Colonne était resté pour celle de Bullion non ? peut-être pas tous mais j'ai l'image de musiciens en train d'applaudir, un peu interdits, la
nouvelle Etoile !

danse-opera.over-blog.com 09/03/2012 17:31



oui oui ils étaient resté puisque Bullion c'était avancé pour les saluer. Après oui ils n'y étaient peut être pas tous. J'étais au balcon donc je ne les voyais pas très bien. Tu as raison on va
laisser le bénéfice du doute à ceux d'hier! :p



Présentation

  • : danse-opera
  • danse-opera
  • : Bonjour et bienvenue à tous. Ce blog est la continuité du skyblog danse-opera. Outre toutes les archives de comptes rendus déjà produits, vous y trouverez des critiques ou articles liés à la danse et en particuliers aux ballets de l'Opéra de Paris. Bonne visite!
  • Contact

Twitter

Recherche

Catégories