Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 14:38

Comme promis, voici un retour sur le gala des étoiles pour le Japon qui a eu lieu hier au Palais des congrès de Paris.

 

L’affiche était somptueuse et du beau monde c’était déplacé pour l’occasion. Ainsi dans le (petit) hall de la salle on tombait nez à nez avec de nombreux danseurs de l’Opéra de Paris, des maîtres de ballet et même Wayne McGregor !

 

Les bloggeuses étaient était également au rendez-vous et vous pourrez découvrir leur compte rendu dans peu de temps.

 

En ce déplaçant au Palais des congrès, le public de Garnier (qui, tout de même ne composait pas tout le public du gala) c’est pris plus d’une heure dans les dents. Fini la précision des spectacles qui commencent à 19h30 tapantes. Ici la soirée prévue à 20h a débuté avec trois bons quarts d’heure de retard. De quoi faire paniquer tout ce petit monde à la sortie (minuit passé). Nous avons eu droit à une ruée vers les métros et taxi. Pour ceux qui comme moi n’ont pas la chance d’habiter la capitale, c’était fichu depuis longtemps, les RER étant déjà au repos. Pas très cool tout ça…

 

Toutefois il ne faut pas bouder son plaisir ! Le programme générait beaucoup d’attentes. Au final ont-elles été satisfaites ? On fait le point.

 

Suite de danses – Pas de trois

 

Les élèves de l’école de danse de l’Opéra de Paris avaient hier la lourde tâche d’ouvrir le gala. Ils s’en sont acquittés avec brio même on ne dépassait pas le stade du « c’est mignon ». De belles individualités ressortaient tout de même chez les demoiselles.

 

La belle au bois dormant Acte III

 

C’est fou je ne me rappelais pas que la Belle au bois dormant était aussi cul-cul !

Ce pas de deux a eu un peu de mal à décoller malgré l’enthousiasme du public pour les (beaux) sauts de Sergeï Polunin.

La différence de taille entre les deux interprètes m’a un peu gênée et il manquait un petit quelque chose pour totalement m’emballer.

 

Copie-de-P1030392.JPG

 

Mopey

 

Le moins que l’on puisse dire c’est que le contraste entre cette pièce et la précédente était assez violent !

On entrait ici dans le contemporain avec un excellent Friedemann Voegel. Le passage était dynamique, léger, l’interprète très à l’aise. Le tout m’a bien plu et le public ne s’y est pas trompé en réservant de chaleureux applaudissements au soliste du ballet de Stuttgart.

 

La chauve-souris Adagio Acte II

 

Passé le choc de l’hideux costume de Roman Lazik, on ne peut être qu’emballé par ce pas de deux. Il représente pour moi le moment où la soirée a vraiment décollée. Olga Esina est une danseuse magnifique. Une étoile, une vraie. C’est également l’une des rares danseuses à bien porter l’académique !

Elle surclassait totalement son partenaire et était splendide tant dans sa danse que dans son interprétation.

La pièce mettait particulièrement les deux danseurs en valeur.

 

Copie-de-P1030398-copie-1.JPG

 

Le cygne noir pas de deux

 

Etrange moment que ce pas de deux du cygne noir. Les deux danseurs de l’English national ballet on commencé sous les chapeaux de roues avec un magnifique adage particulièrement bien maîtrisé.

Dimitri Gruzdev est un beau danseur, très puissant qui a facilement su tirer son épingle du jeu pendant sa variation.

Cela a été un peu plus compliqué pour sa partenaire Fernanda Oliveira. La jeune femme n’a pas vraiment un physique de cygne. Cela passait pour le cygne noir mais je ne l’imaginais pas du tout en cygne blanc… Elle était assez agressive dans sa danse et peu assurée. Elle a tout de même bien su rattraper sa série de fouettés.

 

Sinatra Suite

 

C’est très certainement dû à la musique de Sinatra mais j’ai adoré cette pièce. Elle avait beaucoup de charme et tranchait avec ce que l’on avait vu jusque là au cours de la soirée.

C’était tout de même le seul pas de deux ou la danseuse n’était pas sur pointes.

Les deux interprètes avaient beaucoup de classe et le moment était agréable.

 

Light

 

Sans conteste aucun, LE plus beau moment de cette première partie. Avec cette chorégraphie de Béjart Katya Shalkina et Julien Favreau ont littéralement subjugués le public moi la première.

Les portés étaient ingénieux et extrêmement fluides, l’émotion présente d’un bout à l’autre et les deux interprètes splendides.

 

Copie-de-P1030403.JPG

 

Le Corsaire

 

La première partie de la soirée se concluait de fort belle manière avec le pas de deux du Corsaire.

Jason Reilly a certes beaucoup de charisme mais il ne m’a pas semblé très à l’aise dans ce registre. Il manquait de puissance et peinait à décoller du sol. Sa partenaire en revanche était splendide. Cela faisait un moment que je voulais voir Ashley Bouder sur scène et je n’ai pas été déçu.

Tout lui semble facile. Sa danse est légère, elle semblait heureuse d’être là. Un pur bonheur.

 

  Copie-de-P1030408.JPG

 

Après un entre-acte extrêmement court (il faut bien rattraper le retard !), nous voilà partie pour le deuxième acte. Cette seconde partie était étonnamment disproportionnée dans sa longueur par rapport à la première.

Partager cet article

Repost 0
Published by danse-opera.over-blog.com - dans Ballets opéra de Paris
commenter cet article

commentaires

Pink Lady 02/06/2011 16:35


Waou! Cams tes photos sont superbes, je veux le même appareil ! (en plus d’après l’angle tu ne devais pas être si près…) Je peux t’emprunter celle d’Eugenia Obraztsova ?
Pour ma part c’est l’enthousiasme autour du pas-de-deux de Béjart que j’ai du mal à partager, même si j’ai trouvé les danseurs parfaits dedans. Maria Kochetkova doit vraiment être minuscule, parce
que Sergei Polunin n’est pas si grand que ça.
Et merci pour tes commentaires sur le pas-de-deux du Cygne Noir ! Je trouve aussi que Dimitri Gruzdev est un beau danseur, avec une technique précise et du caractère – son manège de grands jetés
était magnifique – les éclairages de scène lui sont vraiment ingrats. J’ai hâte de le voir danser Le Jeune Homme et la Mort au London Coliseum le mois prochain !


danse-opera.over-blog.com 02/06/2011 18:17



Effectivement je l'imagine bien dans le jeune et la mort! j'attendrai tes commentaires!!


Au gala j'étais au dernier rang au centre! mais c'est vrai que mon appareil photo est pas mal!!


Pas de soucis pour la photo d'Evgenia Obraztsova! j'en était assez fière en plus! :p



Présentation

  • : danse-opera
  • danse-opera
  • : Bonjour et bienvenue à tous. Ce blog est la continuité du skyblog danse-opera. Outre toutes les archives de comptes rendus déjà produits, vous y trouverez des critiques ou articles liés à la danse et en particuliers aux ballets de l'Opéra de Paris. Bonne visite!
  • Contact

Twitter

Recherche

Catégories