Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2014 3 03 /12 /décembre /2014 20:49

Aujourd’hui la foule des habitués c’est une nouvelle fois réunie devant le Palais Garnier pour l’annuel concours de promotion du corps de ballet de l’Opéra de Paris. Le froid n’a pas arrêté les plus motivés et nous étions assez nombreux à la recherche de place une heure avant l’ouverture des portes.

 

Le précieux sésame en main rendez-vous à l’intérieur. Une fois n’est pas coutume, pas moyen de se replacer cette année malgré une salle moitié vide. Les ouvreurs sont assez agressifs, ça ne rigole pas !

Du haut de mon 4e étage c’est donc parti pour le concours des sujets.

Une fois encore il faut souligner le courage des danseurs de se présenter devant cette salle tout de même bien remplie pour jouer une partie de leur carrière. La plupart sont de plus sur scène quasi tous les soirs pour la Source ou Casse-Noisette. Bravo à tous pour ce qu’ils ont fait !

 

Quadrilles

Variation imposée : Paquita, acte1, variation de Lucien d’Hervilly – Pierre Lacotte

1.       Antoine Kirscher promu
2. Florent Melac promu

3. Pablo Legasa
4. Antonio Conforti
5. Cyril Chockroun
6. Antonin Monié

 

Première surprise : la traditionnelle clochette a disparu ! Une bonne chose. Je trouvais ça d’un stressant !

Si la classe des quadrilles était assez homogène, la variation de Paquita a posé pas mal de soucis. Elle est en même temps très difficile (surtout avec la pente de Garnier) et on a déjà vu bien des étoiles s’y casser les dents.

Impossible à l’issue de cette épreuve de dégager un favori.

Tout c’est finalement joué aux variations libres ou Pablo Legasa s’est imposé avec une mazurka d’Etude pleine de peps, de personnalité et avec une technique impressionnante. Il était pour moi n°1. J’ai ensuite, comme l’an dernier, beaucoup aimé Antonio Conforti qui montre toujours une vraie personnalité et beaucoup de présence. Il est plus brouillon techniquement mais possède ce petit plus qui fait qu’on est emballé par ses performances. Sa variation du danseur brun était pleine de finesse et de poésie.

Forcément le résultat final a de quoi surprendre. Antoine Kirscher c’est bien tiré de l’imposé qui faisait partie des plus réussies. Son Tchaïkovski pas de deux était réussi sans être transcendant. Il n’a toutefois pas démérité et je suis curieuse de voir ce qu’il va faire par la suite.

Florent Melac a une forte présence et se démarque déjà depuis plusieurs années. Sa promotion n’est donc pas honteuse mais pas non plus représentative de sa performance du jour.

 

B38i13WCYAAh83n.jpg

 

Coryphées

Variation imposée : le lac des cygnes, acte 3, variation de Siegfried, Noureev

1.       Germain Louvet promu
2. Hugo Marchand promu

3. Jérémy-Loup Quer
4. Adrien Couvez
5. Mickaël Lafon
6. Mathieu Contat

Avant même le concours, deux grandissimes favoris : Hugo Marchand et Germain Louvet. Tous les deux viennent de faire leurs débuts dans le rôle du prince de Casse Noisettes. A eux deux ils vont presque danser la moitié des dates aussi il est normal de les voir promus.

Mais une fois le concours passé, le doute. Eux qui avaient un boulevard devant eux ne se sont pas imposés de manière évidente.

Jérémy-Loup Quer a pour moi dominé la compétition en faisant le concours de plus homogène. Il a une technique brillante et c’est bien sorti de la variation du lac qui a fait bien souffrir certains de ses camarades. Sa variation libre du grand pas classique était sans faute. J’étais emballée ! Je le voyais promu assez facilement.

Des deux favoris c’est Germain Louvet qui est sorti du lot avec une bonne imposée et surtout une superbe variation lente de Siegfried pleine de finesse.

J’ai aussi adoré (mais vraiment adoré) Adrien Couvez sur Approximate Sonata. Comme chaque années, le danseur fait des choix intéressants, impose sa personnalité et propose un vrai un moment de danse. Je trouve super de le voir si bien classé mais dommage qu’il ne soit jamais promu.

 

B38ji0ZCYAAZL-K.jpg

 

Sujets

Variation imposée : Tchaïkovski pas de deux, Balanchine

Aucune majorité ne s'étant dégagée à l'issue des délibérations du jury, Le poste de Premier danseur ne sera pas pourvu.

Je n’ai pas assisté au concours des sujets et me garderai donc de tout commentaire.

 

Les résultats amènent tout de même une réflexion sur la légitimité du concours. Tous les danseurs promus le méritaient compte tenu de ce qu’ils ont fait précédemment. Ce sont des talents prometteurs et il est logique pour la progression de leur carrière de les faire passer à l’étape suivante. Mais pourquoi alors mobiliser les danseurs qui se préparent pendant si longtemps et dépensent une énergie folle dans cette épreuve si les résultats ne tiennent pas compte de leur performance le jour même ?

Il faut maintenant voir les résultats des filles samedi mais cette première journée nous montre bien que cette institution pourrait être amenée à disparaitre à terme. (ce qui n’est pas forcément une mauvaise chose. Les déçus dans l’histoire seraient certainement les balletomanes !)

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by danse-opera.over-blog.com - dans Autre
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : danse-opera
  • danse-opera
  • : Bonjour et bienvenue à tous. Ce blog est la continuité du skyblog danse-opera. Outre toutes les archives de comptes rendus déjà produits, vous y trouverez des critiques ou articles liés à la danse et en particuliers aux ballets de l'Opéra de Paris. Bonne visite!
  • Contact

Twitter

Recherche

Catégories