Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2012 4 22 /03 /mars /2012 21:19

Difficile de parler de la représentation du 20 mars dernier. Elle représentait l’occasion de pouvoir admirer la distribution de la première dans des conditions un peu plus normales après la nomination de Josua Hoffalt au rang d’étoile.

Malheureusement la soirée fût marquée par la blessure en scène Dorothée Gilbert qui interprétait Gamzatti ce soir là, ce qui a « un peu » plombé le spectacle.

La représentation avait pourtant bien commencé avec un Josua Hoffalt en forme et détendu. Il n’a pas grand-chose à danser au premier acte mais c’est montré un partenaire sûr pour Aurélie Dupont avec un jeu convaincant. Je regrette toujours que les deux étoiles ne soient pas très assorties et espère qu’ils développeront des partenariats avec d’autres danseurs à l’avenir (même s’ils feront Manon ensemble).

Aurélie Dupont de son côté était un peu plus ouverte et souriante que sur la première ce qui est très appréciable. Sa danse est toujours aussi belle à voir. La confrontation avec la Gamzatti de Dorothée était très intense.

 

P1040960.JPG

Le deuxième acte a démarré assez mollement avec pas mal de petits accrocs. Mathilde Froustey a néanmoins réchauffé l’ambiance (la salle était pourtant glaciale) avec une danse Manou pleine d’énergie. Elle était très bien accompagnée par deux petits rats espiègles comme il fallait.

Puis le grand de deux des fiançailles débute et là c’est la catastrophe. Dès le second saut, Dorothée Gilbert s’arrête en plein vol pour quitter la scène en boitant, les mains sur les hanches. Murmures de stupeur dans le public. Josua Hoffalt de son côté esquisse un mouvement avant de partir à son tour. Les danseuses vertes accompagnées des danseurs jaunes meublent comme ils le peuvent avec un grand professionnalisme. On va dire que c’était pour une fois l’occasion de s’intéresser vraiment à ce qu’ils font quand d’ordinaire tout le monde a les yeux rivés sur le couple star. Mine de rien leur passage n’est pas si évident que cela ! Bravo à eux en tout cas.

Difficile pourtant de rester concentré. Le public attend évidemment la suite des événements. Mathilde Froustey étant présente et échauffée j’ai rapidement supposée qu’elle serait dans le costume de Gamzatti à son retour en scène et ce fût le cas. Dès son arrivée elle est chaleureusement applaudie par le public histoire de la mettre dans de bonne condition pour sa variation fort bien exécutée. C’est plus compliqué pour les fouettés mais on ne peut pas lui en tenir rigueur compte tenu des circonstances. Sur toute la fin de l’acte elle nous a présenté une princesse amoureuse et sans pitié pour la pauvre Nikiya. Elle apparaissait assez dominante. J’ai hâte de la découvrir dans l’ensemble du rôle et de meilleures conditions.

P1040970.JPG

Difficile de parler du troisième acte. L’accident de l’acte précédent semblait encore dans les mémoires et personne n’était vraiment dedans. Les ombres étaient tremblotantes, les solistes en dessous de leur niveau habituel. Moi-même j’avoue que j’avais du mal à me concentrer. C’est drôle pourtant, la blessure de Nicolas LeRiche il y a quelques mois sur Cendrillon ne m’avait pas fait le même effet. Certainement parce qu’elle était « invisible ». Impossible de le deviner si on ne connait pas le ballet sur le bout des doigts. Là cette image l’étoile quittant la scène plutôt mal en point était plus impressionnante.

 

Nous n’avons pas énormément de nouvelles de Dorothée Gilbert si ce n’est qu’elle ne reviendra pas pour la fin de la série. Ce sont Mathilde Froustey et Ludmila Pagliero (appelée à la rescousse) qui assureront la suite de ses représentations.

C’est donc une vraie hécatombe qui s’abat actuellement sur la Bayadère avec les blessures de Laura Hecquet et Karl Paquette qui fait pourtant partie des danseurs les plus solides de la troupe.

Espérons que cela fasse réfléchir la direction sur sa politique de distributions qui consiste à faire enchaîner les représentations aux danseurs encore valides et surtout à les faires alterner dans la même semaine des ballets aussi différents qu’exigeants chacun dans leur style que la Bayadère, Dances at a gathering ou encore Appartement de Mats Ek. Lorque l’on voit leur planning de répétitions/ représentations, on s’étonne presque qu’il n’y ait pas plus de casse. La direction doit maintenant croiser les doigts pour que Florian Magnenet tienne le coup car c’est sur lui que va reposer une grande partie de la fin de saison...

Partager cet article

Repost 0
Published by danse-opera.over-blog.com - dans Ballets opéra de Paris
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : danse-opera
  • danse-opera
  • : Bonjour et bienvenue à tous. Ce blog est la continuité du skyblog danse-opera. Outre toutes les archives de comptes rendus déjà produits, vous y trouverez des critiques ou articles liés à la danse et en particuliers aux ballets de l'Opéra de Paris. Bonne visite!
  • Contact

Twitter

Recherche

Catégories