Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 août 2014 4 14 /08 /août /2014 10:50

 

Il est encore temps de dresser un petit bilan de la saison écoulée avant que la nouvelle ne commence !

Cette année encore beaucoup d’Opéra de Paris mais aussi quelques excursions à l’étranger et les Été de danse. On fait le point.

 

Sur le papier, la saison ONP ne faisait pas vraiment envie, avec un seul grand classique et pas mal de reprises de ballets récents. Quelques programmes attiraient tout de même la curiosité.

Au final, l’unique classique de la saison a pour une fois tenu ses promesses, des soirées attendues ont déçu et d’autres ont surprises.

Cette année marquait aussi la grande saison des adieux puisque nous perdions d’un coup, trois des plus grandes étoiles de la compagnie Agnès Letestu, Isabelle Ciaravola et Nicolas LeRiche. Elles ont fait partie des plus belles soirées de l’année ou persistait à chaque fois la même question : qui pour les remplacer ?

La future-ex directrice de la troupe a semblé vouloir nous apporter des réponses en nommant étoiles Alice Renavand et Amandine Albisson. Deux profils et parcours pour le moins différents. Si la nomination de la première n’a pas vraiment fait de vague la seconde a provoqué des réactions pour le moins contrastées.

 

Voici une sélection toute personnelle des plus et moins de la saison.

 

Les +++

-       Les adieux d’Isabelle Ciaravola. Soirée pour le moins exceptionnelle et finalement assez inattendue. Si je l’attendais avec impatience mais aussi un peu de peine de voir cette formidable danseuse s’en aller, je ne pensais pas qu’elle susciterait une vague d’émotion aussi générale. La représentation en elle-même était magnifique avec une Isabelle au sommet de son art et bouleversante. Elle célébrait également son formidable partenariat avec Hervé Moreau, meilleur Onéguine de l’Opéra. S’en est suivi une grosse demie heure d’applaudissement chaleureux. Un vrai moment émouvant de communion entre l’étoile et son public. De loin la plus belle soirée de l’année (et ma plus belle soirée depuis… je ne m’en rappelle même plus !)

 

P1000370

-       Plus tôt dans la saison je retiendrai la Dame aux Camélias que l’étoile corse a partagé avec Karl Paquette. Jamais je n’avais vu une Marguerite aussi juste. Ça m’a profondément touché. C’était aussi l’occasion de redécouvrir Karl Paquette dans un rôle dans lequel il n’avait pas vraiment fait d’étincelles à la dernière reprise et qui lui allait comme un gant cette année. L’étoile a d’ailleurs fait une très belle saison avec de super prestation tout au long de l’année que ce soit dans Onéguine, Quasimodo ou Robbins.

 

6388_2013-14-CAMEL-047.jpg

                                                                   photo: Julien Benhamou


-       La série de belle au Bois dormant. Belle production, beaux costumes et pour une fois sur un Noureev des danseurs très bien préparés, un corps de ballet au top et des solistes bien distribués (aussi bien dans les seconds rôles que pour les 1er). Je retiens particulièrement la distribution Pagliero/Hoffalt avec deux solistes vraiment enthousiasmant et un partenariat efficace que j’aimerai revoir. Également le couple Ould-Braham/ Heymann si bien assorti et surtout un Mathias Heymann au delà de tout superlatif dans la partition si difficile de Désiré.

 

P1090589


-       François Alu pour l’ensemble de son œuvre. On l’attendait pour sa première saison en tant que premier danseur et il n’a pas déçu. Que ce soit en Oiseau bleu, dans Daphnis et Chloé ou en Frollo il a suscité l’enthousiasme et a montré qu’il était un interprète inspiré en plus du technicien que l’on connaît.

-       Le week end balletomane à Londres avec dans la même journée une Giselle du Royal Ballet qui m’a totalement fait redécouvrir la pièce avec des yeux émerveillés et un Corsaire de l’ENB comme une grande fête de la danse.

 

P1000199-copie-1

 

 

Les +

-       La paire Letestu/ Bullion réunie pour la dernière fois dans la Dame aux Camélias. Un couple toujours juste et émouvant qui nous aura apporté de très belles choses sur les dernières années de carrière d’Agnès Letestu. L’étoile a tiré sa révérence au cours d’une soirée simple et émouvante qui a plongé les balletomanes dans la nostalgie. Pour beaucoup elle était la star de nos premières soirées Opéra.

 

a petit pas


-       Dances at a gathering. Il m’avait paru d’un ennui mortel à la dernière reprise et est passé tout seul cette fois ! Les danseurs étaient à l’aise, bien distribués et la pièce était un plaisir à voir.

 

P1020161

-       La soirée De Mille/ Cullberg. Deux pièces fortes et de très beaux rôles pour les danseuses qui les interprètent. Je regrette bien de ne pas avoir pu voir plus de distributions.

-       Les adieux de Nicolas LeRiche. Ah on en aura parler de ces adieux. Le scandale de la privation du gala. La course aux places et au final cette diffusion en streaming… Cette soirée aurait pu être une véritable apothéose si le Palais Garnier avait été rempli du vrai public du danseur. Dommage que ces guests si froids aient un peu gâché la fête. On retient tout de même un danseur qui part encore en pleine possession de ses moyens et qui a été capable de nous offrir trois très grands moments dans une même soirée avec un Jeune homme et la mort intense, un pas de deux d’Appartement beau et touchant et enfin un Boléro dont on se souviendra très très longtemps !

 

P1020313


-       Le San Francisco Ballet. Représentation enthousiasmante avec des danseurs pleins de talent et d’envie de danser. Et puis évidemment le plaisir de revoir Mathilde Froustey sur scène.

-       Eve Grinszatjn pour sa si belle saison. Voilà une danseuse que j’apprécie énormément depuis plusieurs saisons déjà et je suis ravie qu’une grande proportion de balletomanes aient rallié ce camp cette année ! La première danseuse séduit par ses interprétations inspirées et intelligentes et, l’émotion qui se dégage de sa danse.

 

Les –


-       La reprise de Psyché. Même avec de nouveaux costumes on aurait largement pu s’en passer. Les danseurs ont beau être excellents au bout d’un moment trop guimauve donne mal au cœur et le tout manque de rythme.

-       La nomination d’Amandine Albisson sur Onéguine. C’est terrible à écrire car ceux qui l’on vu sur Notre Dame de Paris savent qu’elle mérite cette promotion (qu’on aime son style ou pas) mais quelques jours après les adieux triomphaux d’Isabelle Ciaravola et alors même qu’elle n’avait pas brillé c’est dommage et ce n’était pas un cadeau à lui faire.

-       La soirée Teshigawara/Brown/Kylian. Heureusement que Doux mensonges était là pour terminer la soirée en beauté. Malheureusement une partie des spectateurs n’en n’aura pas profité, partis à l’entre acte après avoir été refroidi parce qu’ils venaient de voir. Quel ennui ! Et une totale incompréhension fce à l’œuvre de Teshigawara dont on se demande franchement ce qu’elle fait au répertoire de la compagnie et le bénéfice que les danseurs trouvent à l’interpréter…

-       Le manque d’enthousiasme général concernant cette saison. Voici une saison qui se termine et au final tout ce qu’on en retiendra c’est une ou deux représentations qui sont généralement des représentations spéciales (comme les adieux). La faute à un programme pas vraiment équilibré, beaucoup de danseurs absents, de longue période sans rien à se mettre sous la dent et une fin de règne laborieuse pour Brigitte Lefèvre qui a multiplié les interviews pour vanter son bilan sans convaincre grand monde.

 


 

La saison prochaine est celle de toutes les questions et toutes les attentes avec l’arrivée de Benjamin Millepied à la tête de la compagnie.

Rendez-vous en septembre !

Partager cet article

Repost 0
Published by danse-opera.over-blog.com - dans Autre
commenter cet article

commentaires

ICI PARIS 25/11/2014 15:03

J'avoue que j'aurai bien aimé voir ces spectacles. La dame au Camélias et la belle au bois dormant Les costumes sont superbes les mises en scénes épurés. Tout les focus est sur la danseuse
J'adore

rediffusion cinéma 01/10/2014 16:39

Merci pour cet article !
Savez-vous si il existe une rediffusion cinéma de ces opéras ?

danse-opera.over-blog.com 31/10/2014 13:39



Certains ballet ont été filmés et diffusés au cinéma mais je ne pense pas qu'une rediffusion soit d'actualité. Il faut se rabattre sur les DVDs (si toutefois ils sont édités...)


Cette saisons d'autres ballets devraient être diffusés dans les cinémas.



Présentation

  • : danse-opera
  • danse-opera
  • : Bonjour et bienvenue à tous. Ce blog est la continuité du skyblog danse-opera. Outre toutes les archives de comptes rendus déjà produits, vous y trouverez des critiques ou articles liés à la danse et en particuliers aux ballets de l'Opéra de Paris. Bonne visite!
  • Contact

Twitter

Recherche

Catégories